ECHO CHAMBER Episode 17 – Sébastien Branche

 

valid-rss-rogers

Mon invité pour le dix-septième épisode fut le saxophoniste improvisateur Sébastien Branche. On s’est retrouvé chez lui à Leipzig en printemps pour prendre le thé et discuter les origines et la continuité de sa pratique de musicien expérimental, ainsi que celle de masseur shiatsu et professeur de mathématiques. Je m’intéresse beaucoup à son approche singulière et hyper-sensible envers un traitement musical du son, silence et bruit qui le mène sur un chemin que je trouve, il m’excusera, quasi-chamanistique.

Intéressé par les phénomènes perceptifs, il axe son travail principalement sur la matière sonore, se présentant avant tout comme un « faiseur de sons » qu’il donne à entendre. Il joue aujourd’hui dans le duo de saxophones Relentless, en duo avec l’altiste Cyprien Busolini ou avec Miguel Garcia à l’électronique, et en grand orchestre avec l’IMO. Il développe par ailleurs un travail en solo au saxophone ténor sur pied et électronique (Lignes), ou au soprano avec l’eau (saxoph2one). Il a joué en Europe dans divers festivals ou salles, pour des concerts, de la danse ou des balades sonores.

Cet épisode mets en écoute exclusivement l’éblouissant album Pnoladeu Avvrhig, deuxième sortie du duo de Sébastien avec Miguel A. Garcia.

Trouvez tout sur Sébastien, y compris ses autres sorties et où les acheter 😉 sur son site:

sebastienbranche.com

ECHO CHAMBER Episode 16 – Yves Arques

 

valid-rss-rogers

Yves Arques m’a rejoint l’été dernier pour une balade dans la forêt noire, à côté de la ville de Freibourg-im-Breisgau, où il habite depuis quelque temps. Nous avons profité de l’occasion pour discuter de mes sujets favoris – la vie de musicien, le pourquoi d’une pratique expérimentale dans l’art, l’inévitabilité d’une intellectualisation dans l’emploi des mots… et bien d’autres. Tout avec un fond sonore des insectes volants, des oiseaux, et des cyclistes de la forêt noire.

En 2011 il s’installe à Paris puis, un an plus tard, il débute sa collaboration en duo avec Gabriel Lemaire (saxophones) et intègre le TRICOLLECTIF. Le duo Lemaire/Arques publie son premier album « De l’eau la nuit » en 2015, sur la Tricollection.

En 2015 il forme l’Ensemble Maât, groupe à géométrie variable qui travaille au mélange de l’improvisation et de la composition.

Il travaille et joue régulièrement avec notamment Alexis Coutureau, Francisco Cossavella, Anouck Genthon, Joao Camoes, Luise Volkmann.

Les musiques que vous entendez au fil de la discussion viennent des morceaux suivants des projets à Yves:

  1. Clous et Roseaux (De L’Eau la Nuit, Lemaire/Arques, 2015)
  2. Extrait de Meditation #4 (Ensemble Maât, enregistré live aux Soirées Tricot, 2016)
  3. Eau Obscure (De L’Eau la Nuit, Lemaire/Arques, 2015)
  4. Eclipse (Charles Mingus) (Eclipse, 2017)

 

www.yvesarques.com/

ECHO CHAMBER Episode 13 – Paul Ramage

 

valid-rss-rogers

Mon invité pour la quatorzième édition de Echo Chamber est violoniste, improvisateur et compositeur Paul Ramage. En se demandant où se mettre pour faire notre discussion sur la nature de la composition électroacoustique, l’influence des sons sur le corps, et l’envie de défaire en quelque sorte nos formations classiques, nous avons trouvé les couloirs ouverts du Conservatoire de Marseille comme emplacement idéal. D’ici, et dans l’enregistrement, on peut entendre des sons, parfois bien tempérés et parfois bien torturés, des cours de pratique instrumental, ainsi que d’autres sons de ce centre ville effervescent.

Paul commence son apprentissage musical à dix ans par le violon. Après une rencontre avec Didier Lockwood (dont il intègrera l’école en 2003), il s’intéresse au jazz et aux musiques improvisées. En 2013 il obtient son D.E.M de composition élèctroacoustique au conservatoire de Paris, dans les classes de Denis Dufour et Jonathan Prager. En 2012 et 2013, il suit les stages d’interprétation acousmatique Futura avec Jonathan Prager, Tomonari Higaki et Olivier Lamarche. Compositeur d’une vingtaine d’opus, tant acousmatiques que mixtes ou instrumental, il a joué et été joué dans divers pays (France, Japon, Etats Unis, Chine…). Aujourd’hui membre d’Alcôme  il s’emploi à faire vivre la création sur tous ses versants.

La musique qu’on entends au fil de l’épisode vient de nombreux titres que vous pouvez retrouver ici.

https://alcome.fr/equipe-alcome/paul-ramage/

 

ECHO CHAMBER Episode 14 – Eric Normand

 

valid-rss-rogers

Pour célébrer le 28ème édition des Rencontres de Musiques Spontanées à Rimouski du 2 au 5 avril – mon invité pour cette quatorzième épisode de Echo Chamber est improvisateur, bassiste, compositeur, chanteur, parolier et producteur de disques et de concerts Éric Normand.

Il vit en région éloignée, à Rimouski (Québec), et est directeur artistique de Tour de Bras, un organisme voué aux musiques d’improvisation. Il y dirige aussi, depuis dix ans, un grand orchestre d’improvisateurs (le GGRIL).

Improvisateur, Éric invente un langage personnel et radical. Équipant sa basse d’un attirail électronique se sa fabrication, il se force à réinventer la gestuelle instrumentale. Il privilégie les duos et trios avec Xavier Charles, Philippe Lauzier, Jim Denley, Magda Mayas, Pierre-Yves Martel, Martin Tétreault, en plus de nombreuses rencontres impromptues.

Sa musique à été jouée dans plusieurs festivals au Canada, en Australie, en France, en Espagne, en Autriche, en Italie, en Slovénie, Lettonie, en Lituanie et dans plusieurs autres pays. Elle a été entendue sur les ondes de Radio-Canada, Australian broadcasting corporation, CBC, Radio-Grenouille et plusieurs radios étudiantes.

« one of Canada’s most creative musical visions. » (Stuart Brommer, TheWholenote)

ernormand.wordpress.com

ernormand.bandcamp.com

tourdebras.com

La musique qu’on entends dans cet épisode vient des morceaux suivants:

1) Lancer (de Boule-Spiel, avec Magda Mayas et Pierre-Yves Martel, Bruitcollage (Colombie))

2) Jack ô Diamonds (de La way qu’a do, Les Surruralists, Tour de Bras)

ECHO CHAMBER Episode 9 – Fa Césario (1ère partie)

 

valid-rss-rogers

Mon invité pour la neuvième épisode est Fa Césario, artiste sonore et concepteur d’instruments électronique.

Dans la perspective d’insuffler de la vie dans la création en musique électronique, il introduit par le geste et jusque dans la création d’instrument ce qu’il nomme « l’erreur sensible » comme « moteur des possibles ».

Ses hypothèses selon lesquelles l’utilisation quotidienne d’un outil nous transforme et transforme le monde se trouvent validées par la lecture des travaux de Bernard Stiegler ainsi que par ceux de Gilbert Simodon et Norbert Wienert (Cybernetique et Société). En ce qui concerne ses réflexions sur l’appréciation du potentiel offert par l’erreur, c’est Ernst Schroedinger, dans son ouvrage « Qu’est ce que la vie? », qui lui permet d’en
mesurer les enjeux .

Fa Cesario a également été producteur de Hip-Hop à Marseille pendant dix ans. Il a aussi été un musicien actif des débuts de la scène électro et techno en France. Ses influences musicales proviennent directement du travail de compositeurs comme Edgard Varése, Franck Zappa ou John Cage, ainsi que des mouvements de la musique improvisée et de la « noise » japonaise, influences qui bousculent toute une tradition musicale plutôt protocolaire.

La musique qu’on entends au fil de l’épisode vient de plusieurs sorties différentes que l’on peut trouver sur ses sites:

soundcloud.com/fa-cesario

ordonnance.bandcamp.com/

ECHO CHAMBER Episode 13 – Fa Césario (2ème partie)

 

valid-rss-rogers

Mon invité pour le treizième épisode est Fa Césario, artiste sonore et concepteur d’instruments électronique. Cet épisode s’agit de la continuation de nos premières discussions dans l’épisode 9. Vous pouvez trouver celui-là ici.

Dans la perspective d’insuffler de la vie dans la création en musique électronique, il introduit par le geste et jusque dans la création d’instrument ce qu’il nomme « l’erreur sensible » comme « moteur des possibles ».

Ses hypothèses selon lesquelles l’utilisation quotidienne d’un outil nous transforme et transforme le monde se trouvent validées par la lecture des travaux de Bernard Stiegler ainsi que par ceux de Gilbert Simodon et Norbert Wienert (Cybernetique et Société). En ce qui concerne ses réflexions sur l’appréciation du potentiel offert par l’erreur, c’est Ernst Schroedinger, dans son ouvrage « Qu’est ce que la vie? », qui lui permet d’en
mesurer les enjeux .

La musique qu’on entends au fil de l’épisode vient de plusieurs sorties différentes:

1) “Membrane” Live à la Membrane / improvisation public (Zinc La Friche Marseille 2017)
2) Les prothèses barbares – hommage à Jean Dubuffet / LP “Art Brut Moleculaire” (GMEM 2016)
3) “Membrane” Live à la Membrane / improvisation public (Zinc La Friche Marseille 2017)

soundcloud.com/fa-cesario

ordonnance.bandcamp.com/

 

ECHO CHAMBER Episode 12 – Clara de Asis

 

valid-rss-rogers

Ceci est la deuxième édition francophone d’Echo Chamber, et mon invitée est la guitariste et compositrice Clara de Asis.

Clara de Asís est une compositrice et guitariste d’origine espagnole, basée en France. Elle développe une approche du sonore qui met en valeur la simplicité, la non-intervention et l’écoute active comme moyen de composition. Ses pièces sont à la fois d’une extrême précision et d’une ouverture intuitive ; caractérisées par une attention aux sons dans leurs moindres détails et dans les formes les plus épurées.

Son disque ‘Do Nothing’ (Another Timbre), qui présente une suite de six pièces pour guitare acoustique et percussion, a été extrêmement bien accueilli. Son travail ‘Without’, composé pour Greg Stuart (percussion) et Erik Carlson (violon), est sorti récemment sur le label new-yorkais Elsewhere.

Elle a composé des pièces pour Sähkökitarakvartetti / Juhani Grönroos, Lauri Hyvärinen, Jukka Kääriäinen, Sigurdur Rögnvaldsson; Greg Stuart & Erik Carlson.

Ses travaux sont édités par PiedNu (Uno todo tres, 2016, France), INSUB (Appalachian Anatolia / d’Incise, Suisse, 2016), Marginal Frequency (L’Inertie, avec Bruno Duplant, USA, 2017), Another Timbre (Do nothing, UK, 2018) et elsewhere (Without, avec Greg Stuart & Erik Carlson, USA, 2018).

La musique qu’on entends au fil de l’épisode vient de ses sorties suivantes:

1) Do Nothing (Another Timbre, 2018)

2) NUNUNU (Pan y Rosas Discos, 2015)

3) Uno todo tres (PiedNu, 2016)

www.claradeasis.com