ECHO CHAMBER Episode 9 – Fa Césario (1ère partie)

 

valid-rss-rogers

Mon invité pour la neuvième épisode est Fa Césario, artiste sonore et concepteur d’instruments électronique.

Dans la perspective d’insuffler de la vie dans la création en musique électronique, il introduit par le geste et jusque dans la création d’instrument ce qu’il nomme « l’erreur sensible » comme « moteur des possibles ».

Ses hypothèses selon lesquelles l’utilisation quotidienne d’un outil nous transforme et transforme le monde se trouvent validées par la lecture des travaux de Bernard Stiegler ainsi que par ceux de Gilbert Simodon et Norbert Wienert (Cybernetique et Société). En ce qui concerne ses réflexions sur l’appréciation du potentiel offert par l’erreur, c’est Ernst Schroedinger, dans son ouvrage « Qu’est ce que la vie? », qui lui permet d’en
mesurer les enjeux .

Fa Cesario a également été producteur de Hip-Hop à Marseille pendant dix ans. Il a aussi été un musicien actif des débuts de la scène électro et techno en France. Ses influences musicales proviennent directement du travail de compositeurs comme Edgard Varése, Franck Zappa ou John Cage, ainsi que des mouvements de la musique improvisée et de la « noise » japonaise, influences qui bousculent toute une tradition musicale plutôt protocolaire.

La musique qu’on entends au fil de l’épisode vient de plusieurs sorties différentes que l’on peut trouver sur ses sites:

soundcloud.com/fa-cesario

ordonnance.bandcamp.com/

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s